Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

 

Image promotionnelle Les petites curiosités de Madame Chose

 

Du 15 janvier au 23 février 2020, l’installation poético-numérique interactive Les petites curiosités de Madame Chose de l’artiste Caroline Barber est présentée à la Maison de la culture Villebon, à Beloeil.

Dans cette exposition, préalablement présentée dans notre vitrine du 16 mai au 22 juin 2019, l’écrivaine et empoétineuse du quotidien, Caroline Barber intègre les codes surréalistes du cadavre exquis à ceux de la littérature numérique. L’artiste a créé 30 décors, 30 visages et 30 corps qui se combinent les uns avec les autres. À chacun de ces éléments sont rattachées des lignes poétiques pour générer, au final, une série aléatoire de poèmes graphiques et textuels.

Un dispositif tactile et lumineux, réalisé en collaboration avec Mickaël Lafontaine, permet aux visiteurs de participer en temps réel à la transformation poétique de l’exposition.

Grâce à trois cadres, le spectateur pourra se mettre dans la peau d’une des curiosités de Madame Chose et se photographier, le temps de l’exposition. Déposez vos portraits poétiques sur la page Facebook La collection très privée de madame Chose.

Visitez le site de la Ville de Beloeil pour plus d’informations

 

 

En images

 

Caroline Barber
empoetineuse.com
La littérature de l'Oulipo, les mots découpés du Dada et les cadavres exquis du surréalisme sont les terrains de jeux favoris de Caroline Barber. Ces procédés littéraires placent les mots au cœur de sa pratique créative. Les mots lui servent de véhicules d'imaginaire, d’images graphiques et font écho dans la matière tout comme dans son travail d'empoétineuse du quotidien.

Elle offre des ateliers littéraires dans les écoles et les bibliothèques de Montréal depuis plus de dix ans, participe au festival Metropolis bleu pour enfants et aux Fenêtres qui parlent. Son cinquième album jeunesse, Le vol, vient de paraître aux éditions les 400 coups.
Mickaël Lafontaine
faistavalise.ning.com
Artiste-développeur en nouveaux médias basé à Nantes et à Montréal, Mickaël Lafontaine envisage l’image et le texte comme autant de matières qu’il façonne en temps réel dans le but de créer des performances, des scénographies et des installations centrées sur l’humain, le sensible et la contemplation. Il fait particulièrement appel à la vidéoprojection, à l’interactivité et aux données afin de créer des installations in situ qui amplifient notre présence sensorielle au monde.

Lafontaine développe des projets multidisciplinaires avec des poètes, des chorégraphes, des musiciens, des plasticiens et des comédiens. Il intervient dans divers contextes dont le Festival Midi-Minuit Poésie (Nantes), les compagnie de danse NGC25 et Carna (France), Transcultures (Belgique), et au Québec avec Productions Rhizome, Perte de signal, Elektra et TOPO. Il est développeur associé avec TOPO et Rhizome de l'Audiographe, un générateur audiovisuel d'animations typographiques.

En parallèle, l’artiste mène des activités de transmission à travers un enseignement à l’École de Design, à l’IUT de Nantes, des workshops dans divers festivals en France et au Québec, et via des projets en milieu éducatif et hospitalier.

 


Event Details