Événement spécial
Le 21 novembre 2017 de 17 h à 21 h

 

 

Dans le cadre de la série #intersections organisée par le Printemps numérique et qui aura lieu au Centre canadien d’architecture le 21 novembre prochain de 17 h à 21 h, TOPO présente les projets web de Natacha ClitandreSpectrographies du territoire – et d’Isabelle GagnéStratotype digital-ien, qui tous deux explorent à leur façon le territoire. La soirée #intersection est une série d’événements jumelée à une plateforme de réseautage qui rassemble des acteurs de la créativité numérique et d’ailleurs autour d’enjeux de la transformation numérique. Cette édition aura spécifiquement pour thème le bâtiment intelligent et durable.

Le projet Spectrographies du territoire présentée par l’artiste Natacha Clitandre est le fruit de nombreuses balades exploratoires réalisées à l’automne 2017 avec des résidents et travailleurs des abords du futur Campus MIL de l’Université de Montréal. Une déclinaison du projet a aussi été nourrie lors du festival Art in Odd Places présenté du 13 au 15 octobre 2017 à New York. 

Plutôt que de représenter Montréal par ses constructions d’envergure qui en font trop souvent une synthèse réductrice, l’artiste propose d’explorer de l’intérieur un secteur en pleine mutation, marqué en son centre par le chantier du Campus MIL. Lors de balades exploratoires, Natacha Clitandre et son équipe conviaient les résidents et travailleurs d’Outremont, Petite-Patrie, Parc-Extension et Ville Mont-Royal à aborder leur environnement en s’attardant aux détails urbanistiques que l’on y trouve et qui symbolisent leur relation au territoire. Croisant histoires locales et récits personnels, cet exercice permettra, au final, de capter l’esprit actuel des lieux.

Dans le cadre du projet Stratotype digital-ien de l’artiste Isabelle Gagné, démarré aux Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie, nous avons invité la population à envoyer des photos de paysages québécois sur la plateforme stratotype.ca. 

Stratotype digital-ien est un robot informatique autonome [un bot] qui recompose de manière aléatoire les images du paysage québécois. Il a pour fonction de transformer les photos prises par l’artiste et recueillies auprès de citoyens. Aux photos originales, le bot ajoute des extraits d’images de nature géomorphologique similaire trouvées sur Google Image, créant ainsi une nouvelle génération d’images. Les images modifiées créent des occurrences visuelles insolites du territoire québécois sur le web et les moteurs de recherche. Ces nouvelles données produites par le robot contribueront à accroître les archives photographiques du patrimoine québécois sur le web. La programmation de ce [bot] est le fruit d’une collaboration avec le développeur web Paul Gascou-Vaillancourt.

Une première compilation de ce projet web collaboratif a donné lieu à une exposition dans la Vitrine d’exposition de TOPO – laboratoire d’écritures numériques, à Montréal, du 8 septembre au 7 octobre 2017.

Le Printemps numérique permet d’initier un large public aux œuvres des créateurs numériques et d’attirer une clientèle internationale grâce à l’ampleur et la diversité de sa programmation. Cette grande initiative renforce le positionnement de Montréal comme capitale créative, favorise les pratiques émergentes et inédites, et encourage les collaborations en mettant en lien les milieux qui l’animent, soit ceux de la création, de la production, de la diffusion, de la recherche, de l’industrie, du tourisme et des institutions telles que les musées et les universités.

Un rendez-vous à ne pas manquer ! L’entrée est payante.

Pour plus d’information : intersectionsmtl.com 


Détails de l'événement

  • Date: