13 mai 2020

Rétrospective du premier cycle de programmation

automne 2019 – hiver 2020

« Cultures, langages, spiritualités : au-delà des frontières »

 

Le cycle « Cultures, langages, spiritualités : au-delà des frontières » de la programmation Frontière s’est clôt le 16 mars 2020 avec la fin de l’exposition Niyolchoca de Rodrigo Velasco, une installation poétique, visuelle et générative.

Premier des trois cycles thématiques, il réunissait quatre artistes issus de la pluralité des Amériques qui explorent la reconquête des racines et des héritages, à travers des questionnements sur la mémoire et la mort.

La Ofrenda

Martín Rodríguez

Le Montréalais Martín Rodríguez inaugurait cette programmation avec l’installation La Ofrenda (1er novembre – 21 décembre). Partant de sa propre expérience de rémission d’une tumeur au cerveau, l’artiste utilise des sons et des images issus de ses examens médicaux en imagerie par résonance magnétique (IRM) afin de créer un autel médiatique enchanté, inspiré de la fête mexicaine du Jour des Morts. Au cours de la période d’exposition, l’artiste a aussi offert un atelier d’expérimentation sonore avec les fréquences radio, tel qu’il les utilise dans son installation.

Voir le détail de l’exposition

 

 

Conversation with Falling Spheres

ULO

Le cycle thématique se poursuivait à l’hiver avec l’installation audiotactile de Iris Godbout (ULO), Conversation with Falling Spheres (10 janvier – 15 février). La porte de la Vitrine s’ouvrait aux visiteurs pour interagir avec deux œuvres sonores permettant de créer des harmonies riches et denses inspirées des gammes pentatoniques mineures amérindiennes.

Voir le détail de l’exposition

 

 

Niyolchoca

Rodrigo Velasco

S’enchaînait ensuite l’installation Niyolchoca de l’artiste mexicain Rodrigo Velasco (21 février – 16 mars). À partir d’une série de poèmes numériques construits comme des constellations, se forment des représentations visuelles de la cosmogonie aztèque.

Dupu

Diego Briceño

À l’occasion du vernissage de la Vitrine le 1er novembre 2019, les festivités se transportaient dans le studio de TOPO, l’espace 608, où était présentée Dupu, une œuvre pour écran tactile de l’artiste Diego Briceño. Dans cette pièce, des tableaux interactifs ouvrent la porte sur Guna Yala, la terre du peuple panaméen Guna, dans une ère d’importantes mutations. L’œuvre demeure disponible en consultation dans notre studio.

 

Voir le détail de l’exposition

Le programmation sur le thème Frontière se poursuit en septembre 2020 avec le cycle « Remix et réseaux : des frontières défiées » avec les artistes Sven (Plongeons – un projet photographique en réalité augmentée), Oli Sorenson (Paysages de l’Anthropocène – une installation pour écrans DEL) et Stéphanie Morissette (Méandres – une œuvre de réalité virtuelle).

En savoir plus sur la thématique Frontière, le détail des cycles, des expositions et des événements