7 août 2017
 
 

 

Dans le cadre du projet Stratotype digital-ien de l’artiste Isabelle Gagné, qui sera présenté dès le 8 septembre 2017 dans la Vitrine de TOPO, nous faisons appel à la population pour envoyer ses plus belles photos de paysages québécois sur la plateforme stratotype.ca.

Stratotype digital-ien est un robot informatique autonome (un bot) qui recompose de manière aléatoire les images du paysage québécois. Il a pour fonction de transformer les photos prises par l’artiste et recueillies auprès de citoyens. Aux photos originales, le bot ajoute des extraits d’images de nature géomorphologique similaire trouvées sur Google Image, créant ainsi une nouvelle génération d’images. Les images modifiées créent des occurrences visuelles insolites du territoire québécois sur le web et les moteurs de recherche. Ces nouvelles données produites par le robot contribueront à accroître les archives photographiques du patrimoine québécois sur le web.

La collecte d’images auprès de la population s’amorce avec une résidence de l’artiste aux Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie, organisme avec lequel s’est associé TOPO. Isabelle Gagné sera présente du 17 au 20 août 2017 dans les divers villages hôtes de la Tournée des photographes.

C’est aussi à ce moment que s’ouvrira la plateforme stratotype.ca pour recueillir vos plus belles photos de vacances au Québec! Participez, offrez une photo et soyez assurés que vous ne verrez plus jamais du même œil… le rocher Percé!

Le travail de l’artiste sera présenté lors d’une expo solo dans l’espace Vitrine de TOPO. Soyez des nôtres au vernissage festif de la rentrée au Pôle de Gaspé, le vendredi 8 septembre dès 17 h, où l’artiste sera présente pour recevoir vos images et vous les remettre transformées sous forme de petites impressions.

Le projet trouvera son aboutissement sous forme d’exposition lors de la 9e édition des Rencontres en 2018.

++++++

Isabelle Gagné est une pionnière de l’art mobile au Canada. Illustratrice, designer et artiste pluridisciplinaire, elle se tourne en 2009 vers le iPhone et les appareils mobiles comme principaux médiums d’expression artistique. Elle est cofondatrice du MAM – Mouvement Art Mobile, groupe d’artiste dont le rôle est de promouvoir l’art mobile sous toutes ses formes (art, musique, vidéo, littérature). Elle porte un intérêt particulier au paysage naturel contemporain québécois qu’elle documente au gré de ses déplacements physiques et virtuels.