9 October 2014

PascaleGustin

Dans la foulée de la série de performances médiatiques Sortir de l’écran / Spoken Screen, que l’Agence TOPO initie une nouvelle série d’activités plus spécifiquement axées sur la littérature numérique et les divers modes de manipulation des mots et du texte à l’écran, pour la scène et dans l’espace. Avec Les mots dans l’espace / Words in Space, l’Agence TOPO invite des chercheurs et des praticiens de la littérature numérique afin de contribuer au développement d’une expertise dans un champ disciplinaire très peu exploré au Québec.

Le premier programme de cette série invite l’artiste française Pascale Gustin a animé des ateliers pratiques et accompagné un petit nombre d’artistes/auteurs dans le développement d’un projet, pendant une semaine.

Pascale Gustin travaille le texte et le code source, comme autant de texture et de matériaux. L’information qui circule entre elle, son ordinateur et le réseau est un environnement ramifié. L’univers numérique est un flux, un fleuve, qu’elle passe entre ses doigts pour y ressentir la consistance (Anne Goldenberg). Elle a enseigné récemment Pure Data à l’Université de Paris-Est Marne-la-Vallée et donne régulièrement des formations sur cet outil dans des structures telles que le Centre de Ressources d’Arts Sensitifs à Mains d’Oeuvres (Saint-Ouen, France) ou dans des écoles d’arts. Titulaire d’un diplôme en beaux-arts, elle a publié ses textes en revue : JAVA, Nioques, Akenaton/dock(s) etc., son premier livre “Trajets” aux ed. Station Mir en 2006, et est l’auteur de performances numériques présentées dans le cadre d’événements tels que Piksel09 (Bergen, Norvège), Hacker Space Festival (Vitry-sur-Seine, France), Vision’R (Paris, France), Visionsonic (Sèvres, France), /ETC (Amsterdam, Pays-Bas), Studio xx (Montréal, Québec) etc. Elle vit et travaille actuellement à Paris.