bandeau_uneq_mp

 

Sous le double chapeau de l’UNEQ et de la Maison de la poésie de Montréal, cette formation de quatre jours, organisée par l’Agence TOPO, permettra d’aborder de nombreux aspects de la littérature numérique avec des artistes et des écrivains reconnus dans leur domaine.

La formation, d’une durée de 28 heures, prévoit en outre 3 heures de mentorat par participant avec l’un(e) ou l’autre des formateurs.

Volet 1 – La littérature à l’écran : samedi 27 et dimanche 28 février 2016
Volet 2 – La littérature en scène : samedi 5 et dimanche 6 mars 2016
De 9 h 30 à 16 h 30

Lieu de la formation :
Agence TOPO, 5445, avenue de Gaspé, espace 608, Montréal

Inscription :
Coût : 110 $
Date limite d’inscription : le 10 janvier 2016.
Pour vous inscrire, complétez le formulaire d’inscription
Dix personnes seront choisies par le comité de sélection sur la base de leur énoncé de projet.

eqCette formation financée par Emploi-Québec est offerte aux artistes, auteurs, écrivains et travailleurs autonomes.

 

Programme détaillé – Partenaires – Formateurs

Formateurs :

topo_logoAgence TOPO – http://www.AgenceTOPO.qc.ca
(Patrice Coulombe, Simon Dumas, Michel Lefebvre, Ugo Monticone, Alexis O’Hara, Alexandre Quessy)

logo_nt2_isoLaboratoire NT2 – http://nt2.uqam.ca
(Sylvain Aubé, Gina Cortopassi, Robin Varenas)

Volet 1 – La littérature à l’écran

Samedi le 27 février

1.1 – Survol de la littérature numérique (9 h 30 – 12 h 30)
/ par Gina Cortopassi

Histoire, genèse et références de l’hypermedia;

Présentation du Répertoire des oeuvres hypermédiatiques et du Laboratoire NT2;
Laboratoire NT2 – mandat, histoire et projets
Répertoire ALN – Classification et analyse des oeuvres

Exploration des modes d’expression et d’interactivité – Études de cas;
Poésie sonore, littérature générative, récit hypertextuel, typographie, jeu vidéo, etc.
Avenues de diffusion à l’écran (réseaux, communautés et initiatives, etc.)

1.2 – Initiation aux pratiques et techniques de la littérature numérique : étude de cas de projets réalisées par le Laboratoire Nt2 (13 h 00 – 16 h 30 h)
/ par Sylvain Aubé et Robin Varenas

Étude du web-documentaire D’autres vies
Exemple de projet multimédia impliquant la vidéo et la narration.

Étude de l’oeuvre hypermédiatique Gares de Sébastien Cliche
Exemple de processus de publication d’une oeuvre hypermédiatique et littéraire.

Étude de l’application Opuscules de l’UNEQ
Exemple d’utilisation des applications mobiles comme support de la littérature.

Étude du projet CELL (Consortium for Electronic Literature)
Exemple de projet web d’archivage et d’analyse de la littérature numérique par le biais du web sémantique.

16 h 30 – 18 h 00 Cocktail et discussion libre, en compagnie de l’écrivain Bertrand Gervais, professeur (UQAM) et directeur fondateur du Laboratoire Nt2

Dimanche le 28 février

1.3 – Modes et méthodes de la création interactive (9 h 30 – 12 h 30)
/ par Michel Lefebvre

• Évolution de l’art web, de la fiction interactive, de la poésie numérique et de la performance scénique à travers quelques projets de l’Agence TOPO

• Discussion autour des projets de chacun des participants

• Enjeux et outils de la scénarisation interactive (schémas, arborescence, rhizomes, etc.) et de la production multimédia

1.4 – Mise en œuvre d’un projet de création interactif (13 h 00 – 16 h 30)
/ par Michel Lefebvre et Ugo Monticone

Étude de cas autour de la production d’un roman multimédia pour tablettes,
Le vendeur de Goyaves, en compagnie de auteur et producteur, l’écrivain Ugo Monticone.

– De l’idéation à l’écriture
– Ton et structure du récit
– Scénarisation du contenu multimédia et gestion de fichiers
– Produire un livre électronique : qui fait quoi ?
– Financement et rémunération
– Enjeux de la diffusion numérique d’un récit pour tablettes

 

Volet 2 – La littérature en scène

Samedi le 5 mars

2.1 Mécanique de la scénographie littéraire et médiatique (9 h 30 à 12 h 30)
/ par Simon Dumas

• Présentation de performances littéraires et médiatiques
• Mécanique et dispositifs derrière l’enchaînement de divers médias en relation avec le texte
• inhérent à toute performance littéraire.
• Place et fonction de l’auteur dans une performance

2.2 Initiation aux outils de traitement sonore (13 h 00 à 16 h 30 )
/ par Alexis O’Hara

• Outils de traitement dynamique de la voix en direct (pédales d’effets, échantillonneur, synthétiseur, console, etc.)
• Démonstration / expérimentation des micros pour la voix
• Utilisation de l’ordinateur pour mixer la voix en direct avec des enregistrements et des effets
• Lecture performée

16 h 30 – 18 h 00 Cocktail et discussion libre

Dimanche le 6 mars

2.3 Initiation aux dispositifs portatifs d’interaction (dimanche de 9h30 à 12h)
/ par Patrice Coulombe, en présence de Simon Dumas

• Notions de base en interactivité pour la scène ou l’installation.
• Fonctionnement et les propriétés des interfaces NUI (Natural User Interface) comme la Kinect et les écrans tactiles (tablettes et téléphones) pour contrôler à distance des médias audio, vidéo et textuels.

2.4 Initiation à la gestion des modules d’interaction (dimanche de 13h à 16 h 30)
/ par Alexandre Quessy, en présence de Simon Dumas

• Présentation du potentiel des capteurs (mouvement, infra-rouge, vidéo)
• Outils logiciels permettant de gérer le flux médiatique des divers médias (texte, son, image, actions) : Pure Data, Max MSP, Touch Designer, Tempi Snake, SPIN, etc…

Mentorat

Mentorat : Les participants disposeront chacun d’une banque de trois heures de mentorat individuel avec l’un(e) ou l’autre des formateurs suivants afin de pousser leur apprentissage pratique en vue d’une diffusion ultérieure de leur projet : Sylvain Aubé, Gina Cortopassi, Patrice Coulombe, Simon Dumas, Michel Lefebvre, Alexis O’Hara, Alexandre Quessy, Robin Varenas.

Partenaires

Agence TOPO – www.AgenceTOPO.qc.ca

Fondée en 1993 et présente depuis 1998 sur la web, l’Agence TOPO a pour mandat de produire et de diffuser des œuvres d’art numériques qui explorent les nouvelles narrativités et les croisements interdisciplinaires et interculturels. Ses activités de création, de diffusion et de formation, réalisées en partenariat avec le milieu, contribuent au développement de son champ disciplinaire, au carrefour des arts visuels, de la littérature et des nouveaux médias. En 1997, le centre initiait une série de performances intitulée Sortir de l’écran / Spoken Screen en collaboration avec le Laboratoire NT2 de l’UQAM. Depuis, l’Agence TOPO a produit plusieurs événements de performances médiatiques sous cette bannière.

Laboratoire NT2 – http://nt2.uqam.ca
Fondé en 2005, le Laboratoire NT2 – pour nouvelles technologies et nouvelles textualités – est lié à Figura, le centre de recherche sur le texte et l’imaginaire du Département de littérature de l’Université du Québec à Montréal. Il a pour mission de promouvoir l’étude, la création et l’archivage de nouvelles formes de texte et d’œuvres hypermédiatiques qui combinent matériau textuel et multimédia (sons, images, vidéos, etc.), des hypertextes, des textes générés par ordinateur, des fictions interactives, etc. Le NT2 soutient aussi le projet bleuOrange, une revue de littérature hypermédiatique.

Formateurs

Sylvain Aubé est un consultant web spécialisé en Drupal. Avant de se joindre à l’équipe médiatique du Laboratoire NT2 de l’UQAM, il a été intégrateur pour Whisky Echo Bravo entre 2009 et 2011, ainsi qu’un travailleur autonome. Fan de Drupal depuis 2007, il a aussi travaillé pour plusieurs institutions du milieu culturel, incluant la SAT (Société des arts technologiques), la Fondation Daniel-Langlois, le centre d’artistes Oboro, le Conseil québécois des arts médiatiques ainsi que l’Agence TOPO.

Gina Cortopassi est coordonnatrice du Laboratoire de recherches sur les œuvres hypermédiatiques (NT2) et de la Chaire de recherche du Canada sur les arts et les littératures numériques (ALN). Elle est également inscrite au doctorat interuniversitaire en histoire de l’art à l’Université du Québec à Montréal. Le titre provisoire de sa thèse est le suivant : Visions futuristes et figures de résistance : Au croisement de lart numérique et de la science-fiction.

Patrice Coulombe est un artiste en arts numériques oeuvrant dans les domaines de l’installation et de la performance. Ses actions portent principalement sur le détournement de technologies et sur l’exacerbation de leurs dysfonctions. Pour ses oeuvres, il travaille à partir de documents d’archives trouvés et détériorés qui situent l’écoute au centre d’un temps en suspension. En dehors de son travail personnel, Patrice Coulombe travaille régulièrement à la conception d’environnements médiatiques pour divers artistes canadiens et étrangers. Il a donné plusieurs formations, entre autres sur le potentiel des interfaces NUI (Natural User Interface) comme la Kinect et les écrans tactiles (tablettes et téléphones) pour des performances scéniques audio-visuelles. Ces dispositifs peuvent être utilisés en performance par les artistes pour interagir à distance et de manière dynamique dans l’espace de la lecture/performance. Il est chargé de cours en création sonore et médiatique à l’École des médias de l’UQAM et il donne régulièrement des formations, notamment à la Société des arts technologiques (contrôle interactif), au Studio XX (MAX/MSP/Jitter, Arduino et circuits électroniques), etc.

Simon Dumas est directeur artistique et littéraire, scénographe et auteur. Il est auteur de quelques titres dont La chute fut lente interminable et terminée, aux éditions de La Peuplade en 2008, et Mélanie, à paraître sous peu aux éditions de l’Hexagone. En 2000, il a cofondé Rhizome, un organisme de Québec qui a réalisé et produit plus d’une soixantaine de spectacles et de performances interdisciplinaires de littérature orale auxquelles ont participé plus de cent vingt-cinq auteurs, notamment pour le Printemps des poètes à Québec. À travers ses productions, Rhizome cherche à faire participer la littérature en tant que discipline artistique dans une démarche interdisciplinaire de création scénique. En plus des productions qu’il a pilotées pour le compte de Rhizome, Simon Dumas a mené à bien des projets personnels, dont Fade out, une lecture-spectacle réalisée en 2008 et présentée au Québec, en France et en Belgique.

Michel Lefebvre est un auteur multidisciplinaire ayant rapidement investi le territoire des nouveaux médias, poursuivant ainsi une pratique poétique amorcée dans les années 1980. Il a mené divers projets littéraires incorporant une dimension artistique, dont le photoroman Liquidation avec la photographe Eva Quintas, produit en version web-radio (1998) et en cédérom sous forme de fiction aléatoire (1999), avec le programmeur Alain Bergeron. Il a par la suite produit plusieurs sites internet culturels et poursuivi l’exploration du récit interactif et de la performance scénique avec l’Agence TOPO, un centre d’artistes en arts numériques dont il est directeur et l’un des fondateurs.

Ugo Monticone est écrivain et conférencier pour les Grands explorateurs. Il a publié huit livres, dont cinq récits de voyage. Son roman U (2008) s’est retrouvé parmi les finalistes du Grand Prix littéraire Archambault. En 2015, il lançait le Vendeur de goyaves, un roman numérique immersif qualifié de « livre du futur » par le Journal 24h. Cette application pour IPad comprend plus de 170 éléments multimédias pour plonger le lecteur dans l’histoire. L’application du Vendeur de goyaves s’est hissé au premier rang des ventes au Canada pour les livres sur IPad, et dans le top 40 en France.

Alexis O’Hara est une artiste interdisciplinaire qui vit à Montréal. Sa pratique exploite les allégories de la voix humaine via l’improvisation électronique, la performance et l’installation. Elle explore la performance poétique, interactive et participative et elle est l’une des premières artistes à incorporer au Spoken Word le looping (les boucles sonores) et la manipulation électronique live, en direct. Ses performances et concerts éclectiques ont été presentés dans divers contextes en Slovénie, Allemagne, Espagne, Grande Bretagne, Irlande, France, Finlande, Danemark, Belgique, Brésil et à travers le Canada et les États Unis. En tant qu’artiste, elle a effectué plusieurs résidences de recherche et de production au Canada, au Mexique et en Autriche. En tant que formatrice, elle offre plusieurs ateliers de création qui mélangent improvisations vocales et traitements dynamiques (autant électrique, électronique que numériques) de la voix pour performance live. Ces ateliers ont été offerts à Montréal (RAIQ, Studio XX, Studio 303), à Krems, Autriche (HAK Institute, Kunstmeile Krems), à London (London Publick Library) et à Banff (Banff Center for the Arts, WordFest).

Alexandre Quessy est un artiste-programmeur montréalais qui s’intéresse à l’échantillonnage d’images, de sons et de données électroniques. Il s’implique activement dans la création de logiciels libres pour les arts et dans leur enseignement. Ses projets ont été présentés au Canada, aux États-Unis, en Norvège, en France, au Mexique, à Taiwan et en Belgique. Il est l’auteur principal du logiciel d’animation en direct Toonloop. Quessy est aussi très engagé au sein du centre d’artistes Perte de signal.

Robin Varenas est chargé de projet web, spécialisé dans la mise en place d’ontologies et de solutions d’archivage. Après avoir évolué plusieurs années dans les milieux de la musique et de l’art contemporain, Robin a commencé à travailler dans le web pour des projets d’envergure de l’administration, puis à continuer dans ce milieu au sein de différents organismes. Depuis 2011, Robin est chargé de projet multimédia au sein du laboratoire Nt2.


Détails de l'événement

  • Date: