8 avril 2019

 

 

À propos de l’artiste…

Élène Tremblay (1962-2016). À travers la photographie, la vidéo et l’installation mécanisée, son travail a exploré les questions récurrentes de l’échec du contact dans le simulacre, du corps vulnérable et pathétique dans sa posture, de l’appel à l’empathie du spectateur, de la fausse adresse et de la théâtralisation du regard du spectateur.

Détentrice d’un doctorat en études et pratiques des arts de l’Université du Québec à Montréal, elle a publié en 2013 L’insistance du regard sur le corps éprouvé, pathos et contre-pathos aux éditions FORUM (collection Cinethesis, Udine, Italie). Elle était professeure adjointe au département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques de l’Université de Montréal. Auparavant elle fut directrice à la programmation de L’Espace Vox à Montréal et commissaire de plusieurs expositions.

 

À propos de l’oeuvre…

Dans cette vidéo, un petit d’arbre est soumis au vent de plus en plus puissant d’une soufflerie. L’arbre demeure enraciné même si ses branches basculent presque à l’horizontal.

L’approche sarcastique et réflexive de cette vidéo illustre le caractère perturbateur tout à fait naturel du vent mais par le biais d’une intervention artificielle. Cette vidéo a été réalisée dans un laboratoire scientifique d’ingénierie servant habituellement à mesurer les conséquences du vent sur les bâtiments (Wind Tunnel Lab, Département de génie civil et environnemental de l’Université Concordia).

• Impression au jet d’encre, papier archive sans acide Fuji Premium Matte 230 g.  Format: 12×20 po. / 30,5×50 cm. Non encadrée.

• Prix forfaitaire de 150 $ CAN. Disponible au bureau de TOPO sans autre frais. En cas d’expédition, des frais d’envoi et d’emballage s’appliqueront.